fbpx
Entrepreneuriat : 5 Conseils Utiles Pour Prendre Soin De Soi

Entrepreneuriat : 5 Conseils Utiles Pour Prendre Soin De Soi

La vie d’entrepreneur est exigeante. Nous mettons la barre souvent très haut et sommes parfois en compétition avec d’autres entrepreneurs pour gagner des parts du marché. Comme pour n’importe quelle profession, il est important de maintenir un certain niveau de performance. Pour ne pas s’épuiser et bien gérer son temps, il faut avoir une vision claire sur ce que l’on veut atteindre et sur la stratégie à mettre en œuvre. Il est donc important d’être en pleine forme. Mais pour prendre soin de soi, on doit aussi savoir écouter ses besoins et ses limites, être capable d’établir des priorités et de faire des choix, de prendre du recul et de déconnecter régulièrement. C’est pourquoi, je vous propose dans cet article, quelques conseils simples qui vous permettront de prendre soin de vous.

Faire des pauses pour mieux prendre soin de soi

Prendre du recul

L’entrepreneuriat est trépidant, excitant et formidablement intéressant. Pour autant, il peut être énergivore et stressant. Vous êtes le moteur de votre entreprise. Si vous n’êtes plus disponible, c’est toute votre activité qui va s’en ressentir. Vous êtes parti pour courir un marathon, pas un sprint. Si vous souhaitez garder une vision claire et éliminer la pression non indispensable, il sera nécessaire de prendre du recul et d’adopter un mode de vie saine. Adopter des comportements qui vous aideront à maintenir votre objectif, la gestion du temps et du stress est essentielle pour y parvenir. En prenant du recul, vous ne serez plus submergé, mais dans l’anticipation.

Suspendez le temps régulièrement

Afin de lever la tête du guidon, les pauses sont vos alliées. Non seulement elles ressourcent, mais elles ont aussi l’avantage d’être aussi essentielles que le temps de travail lui-même.

  • C’est une chance pour vous de vous relaxer.
  • Votre cerveau relâche la pression.
  • Vous êtes plus créatif.
  • Votre communication est plus fluide.
  • Votre productivité s’améliore.

Le dicton : « qui veut aller loin ménage sa monture » est tout à fait juste. Si vous voulez durer et disposer de tous vos moyens, travailler sans relâche n’est pas une bonne option. Les pauses et les vacances ont leur place dans votre agenda et se planifient.

Intégrer une routine bien-être

Je vous invite donc à vous créer une routine bien-être. Une alimentation équilibrée, un sommeil de qualité, une respiration consciente, une activité physique et une pratique créative peuvent, entre autres, contribuer à :

  • mieux gérer vos émotions ;
  • éliminer les toxines ;
  • régénérer vos cellules ;
  • réduire votre pression artérielle ;
  • stimuler votre circulation sanguine ;
  • diminuer l’anxiété ;
  • libérer votre imaginaire.

Grâce à cette routine vous gardez garder un esprit clair, vous êtes capable de vous concentrer sur votre travail, quand cela s’avère nécessaire, vous conciliez parentalité et entrepreneuriat et passez du temps avec ceux qui vous sont chers. Bref, vous construisez votre équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, vous harmonisez votre corps et votre esprit.

Prendre soin de soi c’est aussi être indulgent avec soi-même

Pour en arriver là, il faut néanmoins s’accorder une certaine indulgence et accepter de ne pas toujours tout contrôler.

Sachez être à votre écoute

Par exemple, ne vous êtes-vous jamais dit « je vais me reposer plus tard » ou « encore un petit effort, il me reste des tâches de ma to do list à finir avant ce soir » ? Je vous pose 2 questions :

  • Est-ce réaliste ?
  • Est-ce prudent ?

À bien y réfléchir, la 1re est sans fin. Comme le tonneau des Danaïdes, elle n’en finit jamais. La seconde peut se voir selon le prisme de l’épuisement. Que se passera-t-il si vous êtes épuisé et qu’il vous faut plusieurs jours pour vous reposer et vous ressourcer ? Prendre soin de soin, c’est aussi prendre soin de sa santé mentale et physique. Soyons honnêtes avec nous-mêmes et acceptons de reconnaître les signes de fatigue quand ils se manifestent.

Déléguez ce qui peut l’être

Là encore, tout est question d’équilibre. Malgré toutes vos qualités et expériences, vous ne savez pas tout faire. D’autres que vous sont non seulement plus qualifiés, mais aussi plus rapides. Prendre soin de soi, c’est aussi accepter ses limites. Si vous n’êtes pas en mesure d’effectuer certaines tâches ou certaines missions, déléguez-les. En vous entourant de personnes compétentes :

  • Vous devez clarifier vos objectifs.
  • Vous êtes tenu d’établir des priorités.
  • Vous établissez un lien de confiance.
  • Vous améliorez votre communication.

Dans la vie d’entrepreneur, il n’est pas nécessaire d’être parfait, mais il est nécessaire d’être honnête avec soi-même. Si vous êtes fatigué, laissez-en une autre personne s’en charger pour vous.

Soyez conscient de vos priorités

Si vous êtes sujet aux insomnies ou aux problèmes de sommeil en général, il est possible que la façon dont vous gérez notre temps soit l’une des causes. Pris entre l’exaltation et la peur de passer à côté d’un projet, ou d’un client, nous avons tendance à agir avec précipitation et parfois à nous occuper de choses dont nous n’avons pas besoin, avant de faire ce qui est vraiment important. Réfléchissez à quelques questions sur lesquelles vous devriez réfléchir :

  • À quoi dois-je m’attendre dans les cinq prochaines années ?
  • Qu’est-ce qui est important pour moi ?
  • Quelles sont mes priorités ?

Prioriser et visualiser c’est anticiper. Prendre soin de soin et être à l’écoute de ses besoins permet se donner la possibilité de ne pas subir ni d’être dans la réaction, mais dans l’adaptation permanente entre ce que vous vivez et ce que vous souhaitez.

Dire non, c’est aussi prendre soin de soi

Une fois que vous avez défini ce qui était important pour vous, il vous sera bien plus facile de dire non. Que ce soit à un nouveau projet ou à une sollicitation extérieure. Il est parfois bon d’économiser de temps et de l’énergie. Le « non » est la porte d’entrée pour vivre une vie plus heureuse et plus satisfaisante. Savoir dire non s’avère profitable lorsque :

  • Ce n’est pas dans votre intérêt.
  • Vous êtes débordé.
  • Vous n’avez pas envie de faire quelque chose.

En utilisant cette technique, vous êtes à l’écoute de vous-mêmes, de vos besoins et de vos envies. La maîtrise du « non » est une compétence dont vous pouvez tirer un grand avantage. Outre la réduction de votre stress, vous prenez davantage de plaisir à l’exercice de votre activité.

Prendre soin de soi et de son corps

Faire du sport

Le sport est un moyen efficace pour maintenir un bon niveau de santé, d’atteindre un bien-être physique et mental et de vous sentir plus en forme. Le sport permet de maintenir une tension artérielle basse, de diminuer le risque de maladies cardiaques, de diabète, de troubles articulaires et d’hypertension. Il peut également aider à réduire la pression sur les articulations et améliorer le contrôle des émotions. Comme la majorité des choses dans la vie, vous pouvez faire du sport pour avoir beaucoup de plaisir. Quelle que soit votre motivation, il existe plusieurs façons d’aller de pratiquer une activité physique. Prenez le temps, essayez et trouvez celle qui vous convient.

Bien manger

L’alimentation est essentielle dans pour prendre soin de son corps. Cuisinez des ingrédients frais, choisissez des aliments qui ont été préparés en utilisant des produits bruts. Ainsi vous profitez de tous les bienfaits des nutriments et vitamines des aliments non transformés et supprimez les sucres et les graisses cachés inhérents aux produits industriels. Une alimentation saine est une alimentation nutritive qui vous apporte tout ce dont votre corps a besoin pour fonctionner.

Avoir un sommeil de qualité

Enfin, le sommeil doit être pris au sérieux, comme l’alimentation, le sport ou lez loisirs. Depuis 50 ans, nous avons perdu entre 1 et 2 heures de sommeil par jour. Les causes sont multiples :

  • le stress ;
  • la malbouffe ;
  • les excitants ;
  • les journées à rallonge ;
  • les écrans ;
  • etc.

Le sommeil contribue aussi à la récupération de vos muscles et de votre cerveau après une longue journée de travail. Un sommeil détérioré

  • réduit les capacités d’apprentissage et de mémorisation ;
  • augmente les risques de maladies cardio-vasculaires ;
  • favorise la prise de poids ;
  • affecte les capacités musculaires ;
  • diminue les défenses immunitaires ;
  • etc.

Pour s’endormir dans les bras de Morphée paisiblement et retrouver un sommeil de bébé, pensez au choix de votre literie, à l’éclairage et aux bruits ambiants dans votre chambre, couchez-vous et levez-vous à heure fixe, y compris le week-end et pendant les vacances. Vous vous sentirez plus reposé et plus disponible pour ce qui vous fait plaisir !

Se faire plaisir

5e et dernier conseil pour prendre soin de soi : se faire plaisir. La vie n’est pas faite que pour travailler. Même si une vie de loisirs et d’oisiveté n’est pas si enviable, prendre du temps pour soi et faire des activités pour la simple satisfaction de ce qu’elles apportent est réconfortant et stimulant. Prenez un moment chaque jour pour faire quelque chose qui vous plaît. Cela peut être un simple moment pour vous asseoir et lire un livre, jouer à un jeu, regarder un bon film, écouter de la musique, cuisiner, jardiner, dessiner, etc. Profitez de passer du temps avec les gens que vous aimez. Les petits plaisirs sont le sel de la vie !   Prendre soin de soi est indispensable quand on emprunte la vois de l’entrepreneuriat. Il faut être capable de s’adapter à toutes les situations, prendre des décisions cruciales dans des laps de temps extrêmement réduits, gérer ses émotions et les montagnes russes qui les accompagnent. Dans ce cas, la routine a du bon. Elle oblige à intégrer ces moments de détentes et de relaxation dans son agenda. Prendre soin de soi devient une activité à part entière dans votre vie d’entrepreneur. Pour vous aider et vous accompagner sur l’extraordinaire chemin de la vie de votre entreprise, j’ai créé un programme de formations dédié : 360 Business Tour. Rejoignez l’aventure et laissez-vous chouchouter !

5 Astuces Pour Gagner En Productivité ?

5 Astuces Pour Gagner En Productivité ?

Être plus efficace avec ses tâches quotidiennes n’est pas une mince affaire. Il y a tellement à faire et on ne peut pas toujours être au top tout le temps, sur tous les sujets. En tant qu’entrepreneur, si vous voulez augmenter votre chiffre d’affaires et développer la croissance, vous devez gagner en productivité. Il s’agit donc d’une tâche ambitieuse. Or, nous sommes, vous et moi, constamment interrompus par nos téléphones, nos messages, tous les autres écrans que nous avons à portée de main, et tant d’autres choses. Pour travailler plus sereinement, je partage avec vous dans cet article mes astuces pour gérer votre temps, améliorer votre performance au travail et gagner en productivité.

 

Organisez votre temps

Tout d’abord, pour gagner en productivité, il est important de bien organiser et gérer son temps. Vous n’en aurez pas assez pour terminer tout ce que vous avez à faire si vous ne le faites pas dans l’ordre. Pour cela, je vous invite à prendre du recul régulièrement pour réfléchir à la gestion de vos tâches et l’organisation de votre agenda.

Pour vous aider, de nombreuses applications sont disponibles dont voici quelques suggestions :

  • RescueTime ;
  • Planner Pro ;
  • Trello ;
  • Notion.

Grâce à ces applications, vous allez pouvoir planifier les tâches répétitives. Elles ne sont certes pas d’une grande valeur ajoutée, mais sont pourtant indispensables à votre activité professionnelle.

Pour ne pas surcharger vos journées :

  • Planifiez dès le matin, pour être certain de ne rien oublier.
  • Notez les tâches importantes en haut de votre agenda. Elles sont prioritaires.
  • Évitez d’ajouter des activités imprévues le jour même. Si vous avez un impondérable, laissez des temps libres pour les ajouter à votre agenda.
  • Détaillez toutes les étapes à suivre lorsque vous travaillez sur un projet. Cela vous aidera à avoir une vision d’ensemble de tout ce qu’il y a à accomplir.

 

Mettez de l’ordre sur votre bureau

Vous voulez gagner en productivité et être plus efficace ? La 2e astuce est de vous organiser.

Le premier pas est de faire le tri sur votre bureau :

  • Vous pouvez commencer par la poubelle. Jetez toutes les choses que vous n’avez pas utilisées depuis longtemps.
  • Mettez les documents que vous utilisez souvent dans une corbeille à côté de votre bureau. Assurez-vous qu’ils soient faciles à trouver lorsque vous en avez besoin.
  • Organisez vos autres affaires sur votre bureau pour qu’elles soient à portée de mains.

Peu importe la taille de votre bureau, le plus important, c’est qu’il soit fonctionnel et que vous soyez à l’aise dans le cadre de travail que vous avez choisi. Le fait d’avoir un espace pour ranger ses affaires est un véritable atout. Vous perdez moins de temps à chercher !

En revanche si vous avez un bureau encombré et que vous avez du mal à vous concentrer dessus, tout sera source de distraction et donc de concentration et de motivation.

 

Éloignez-vous des distractions

Comme vu plus haut, les distractions sont source de perte de temps et d’énergie. Il vous faudra donc résister à la tentation de vous connecter à Internet, de vous promener sur Facebook, Instagram ou LinkedIn ou d’appeler vos amis !

Définissez des plages de connexion Internet, réseaux sociaux ou à votre boîte mail. Par exemple, consultez vos mails deux fois par jour, en fin de matinée et d’après-midi. Indiquez ces plages horaires dans vos réponses automatiques. Ainsi vos interlocuteurs sauront quand vous consultez vos messages et quand vous y répondez. Faites la même chose sur votre répondeur téléphonique et éteignez votre portable pendant votre temps de travail.

Idem pour la navigation sur Internet et les réseaux sociaux. Accordez-vous un temps de pause, mais aussi un temps de navigation. Sinon vous prenez le risque de scroller les pages sans but précis et de vous laisser déborder par le temps.

Cela vous permet de séparer le travail de la communication personnelle et de définir vos priorités.

 

Créez-vous une routine

Ma 4e astuce est la création d’une routine. Bien qu’ayant peu de valeur ajoutée, elle peut grandement vous aider à atteindre vos objectifs plus rapidement. En associant votre routine à votre emploi du temps vous donne l’occasion de prendre des décisions stratégiques plus efficacement.

Un bon rituel vous glisse dans un état d’esprit quasi instantanément. Il n’y a qu’à regarder de grands champions, comme Rafael Nadal, Teddy Riner ou Francesca Lollobrigida. Leurs tics et leurs tocs leur permettent de rentrer dans un état de concentration intense, de diminuer le stress et d’être plus créatifs.

Grâce à la régularité des habitudes, le cerveau n’a plus à faire de choix sur des détails, il se met en position de pilote automatique. En revanche, il est plus disponible pour prendre des décisions plus éclairées et judicieuses, plus stratégiques. En bref, vous vous donnez la possibilité d’atteindre vos objectifs plus rapidement.

 

Concentrez-vous sur l’essentiel

Les ordinateurs, tablettes et téléphones sont des outils formidables pour nous faciliter la vie et automatiser certaines tâches, mais ils sont également à l’origine de nombreuses dissipations. Il est donc nécessaire de se concentrer sur ce qui importe, sur les tâches à accomplir.

Les outils tels que des logiciels de gestion ou des applications de gestion de projets synchronisent vos tâches sur tout votre matériel informatique. Il est donc plus facile de planifier et d’automatiser certaines actions.
Non seulement vous pouvez vous concentrer sur le cœur de votre activité professionnelle, mais vous vous offrez aussi du temps pour vous. En vous accordant des moments de détente régulièrement, des séances de sport, en profitant de votre famille et de vos proches, vous prenez soin de votre santé physique et mentale, de votre bien-être. Et en même temps, vous créez un esprit positif. Vous êtes le créateur de votre propre réalité !

 

Je vous ai livré mes 5 astuces pour gagner en productivité et comme vous pouvez le voir, ce ne sont pas de grands secrets. Il est seulement question d’un peu de bon sens et de concentration. Vous êtes entrepreneur, vous faites de grandes choses ! Ne vous laissez pas distraire. Ne perdez pas cette magnifique énergie qui vous anime. Et si vous voulez allez encore plus loin, inscrivez-vous à mon programme de formation 360 Business Tour

Pourquoi Utiliser L’Intelligence Collective en Entreprise ?

Pourquoi Utiliser L’Intelligence Collective en Entreprise ?

La complexité de nos environnements est une réalité. Les entreprises sont face à des défis de plus grands, pour se développer et durer. L’adaptation prend tout son sens. Elles vont devoir se transformer en profondeur, s’interroger sur leurs types d’organisation et leurs modes de fonctionnement pour faire face à ces changements. Les collaborateurs ont besoin de sens, de vision et d’écoute pour s’investir. Le management d’équipe ne peut plus se faire à l’ancienne. D’ailleurs, les managers eux-mêmes n’en veulent plus ! La mise en place d’une gouvernance basée sur l’intelligence collective apparaît comme une solution intéressante et efficace pour répondre aux enjeux à affronter. Qu’est-ce que l’intelligence collective entreprise et quels sont ses avantages ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

 

Qu’est-ce que l’intelligence collective en entreprise ?

 

L’intelligence collective est un concept dont la définition n’est pas clairement établie. Manfred Mack en donne la définition suivante : « C’est une capacité qui, par la combinaison et la mise en interactions de connaissances, idées, questionnements, opinions, doutes… de plusieurs personnes, génère de la valeur supérieure à ce qui serait obtenu par la simple addition des contributions de chaque individu ».

Pour Pierre Levy, l’intelligence collective en entreprise est « l’art de maximiser simultanément la liberté créatrice et l’efficacité collaborative ».

Olivier Zara considère que l’intelligence collective en entreprise est « un outil pour développer la responsabilité, la créativité, l’adaptabilité d’une organisation et la mise en œuvre des décisions en réduisant la résistance au changement et en créant une émulation positive ».

L’intelligence collective en entreprise a donc à voir avec l’action de coopérer, de réfléchir et d’innover. En cela, elle mobilise les compétences et contribue à l’émergence du processus de prise de décision.

Il s’agit donc d’une approche qui valorise non pas les compétences individuelles, mais celles du groupe dans lequel chacun est acteur et co-créateur. Elle permet la réalisation d’interactions et de synergies entre chaque membre de l’équipe.

L’intelligence collective n’est pas seulement la somme des intelligences individuelles. Elle est bien la capacité qui permet d’unir l’ensemble de nos connaissances pour s’interroger et réfléchir ensemble. Par conséquent, l’intelligence collective en entreprise est dépendante des connexions interpersonnelles.

Vous avez saisi ? Parfait ! Je suis certaine que la question qui vous brûle maintenant les lèvres est : comment faire en sorte que l’intelligence collective soit une réalité dans mon entreprise ?

Il y a 3 actions à mettre en place :

Partager l’information. Chaque collaborateur n’ayant qu’une connaissance partielle, la mise en commun d’informations et de documentations doit être facilitée pour une circulation fluide des connaissances de chacun.

Mettre en place et respecter des règles communes. Chaque membre de l’équipe doit accepter de plein gré les règles de gestion du groupe. Sans cela, aucun échange ne sera constructif, aucune parole ne sera prononcée, ni écoute possible.

Collaborer. Pour un travail d’équipe efficace, chacun doit avoir un intérêt à s’impliquer dans le processus collectif. Sinon l’intelligence collective ne sera perçue que comme une contrainte, voire une perte de pouvoir.

 

Quels sont les avantages de l’intelligence collective en entreprise ?

Les 3 actions précédentes vont permettre la création d’un cadre sécurisant pour tous. L’entreprise de demain ne pourra pas se contenter de vendre pour être et rester performante. Elle devra être aussi intelligente.

La co-construction

L’intelligence collective en entreprise ne se limite pas à la simple communication ou à l’échange d’informations. L’ambition est réellement de créer et d’innover grâce à la réflexion collective. La coopération intellectuelle crée l’information, lui donne sens et transforme les informations préexistantes. Les technologies, en constante évolution, sont des atouts indéniables.

La responsabilisation

Dans la mesure où chacun est réellement impliqué dans la construction du changement, chaque collaborateur a un intérêt personnel à s’investir. La responsabilité est partagée et acceptée. La règle est fixée par le groupe, pas par la hiérarchie.

L’engagement

Puisque le sens et la vision ont été énoncés. Puisque le respect, l’écoute et la bienveillance sont installés, la motivation apparaît naturellement. Grâce à l’implication de chaque membre de l’équipe, l’émulation créée est source de stimulation et de dynamisme. Individuellement, chacun aura plaisir à mettre sa pierre à l’édifice pour la concrétisation du projet.

 

Une politique d’intelligence collective en entreprise est indispensable pour répondre aux défis et aux enjeux de demain. Contrairement à une perte de pouvoir, l’intelligence collective ne comporte que des avantages, puisqu’elle permet à l’entreprise d’être innovante, performante et agile grâce à l’implication et la réflexion de tous. Même si la décision ne dépend que de vous, la réflexion et la génération d’idées sont la responsabilité de tous. On ne réussit plus seul. Savoir s’entourer est une compétence précieuse. C’est pour cette raison que j’ai créé 360 Business Tour. Pour que vous ne soyez plus seule et que vous puissiez grandir sereinement. Rejoignez-nous, dans cette magnifique aventure !

Comment Pratiquer l’Écoute Active pour Améliorer votre Communication ?

Comment Pratiquer l’Écoute Active pour Améliorer votre Communication ?

Que ce soit pour accompagner ses équipes, échanger avec ses clients et partenaires, écouter véritablement est l’une des meilleures façons d’améliorer sa communication et de construire des relations d’affaires durables. Les bénéfices sont nombreux : vous évitez les malentendus, vous énoncez clairement ce que vous voulez, et enfin, vous augmentez la confiance et la loyauté. Mais qu’est-ce qu’écouter véritablement ? Qu’est-ce que l’écoute active ? Savez-vous pratiquer ce type d’écoute ? Parce qu’il n’est pas seulement question d’entendre vaguement. Mais d’être réellement présent au propos de son interlocuteur, sans jugement ni réponse immédiate. Cela demande de l’investissement de votre part. Pour vous aider à comprendre en quoi consiste l’écoute active, voici un rappel de ses principes pour améliorer votre communication.

 

1. L’écoute active pour rassurer votre interlocuteur

Respectez la parole

Le premier principe de l’écoute active est d’être là, présent à la parole de l’autre. Vous n’êtes donc pas censé parler dans un premier temps. Les moments de silence sont parfois incommodants, justement parce que l’on ne sait pas quoi dire. Dans l’écoute active, il s’agit au contraire de les utiliser à votre avantage.

Laissez votre interlocuteur parler, sans l’interrompre. Laissez-le aller au bout de sa pensée. Quand celui-ci s’arrête, vous pouvez utiliser ce temps pour réfléchir à son propos. La réponse ne vient alors que dans un second temps. Il n’y a rien de plus désagréable que quelqu’un qui vous coupe la parole ou qui réfléchit déjà à la réponse qu’il va vous apporter. Dans le milieu professionnel, c’est encore pire, surtout si vous êtes manager ou chef d’entreprise. En agissant comme tel, vous risquez de perturber la communication et de faire naître des tensions. L’interlocuteur pourrait croire que vous ne l’écoutez pas. Pour être dans une écoute active, vous devez laisser votre interlocuteur terminer avant de parler.

Respectez le cadre

Soyez attentif à la façon dont votre interlocuteur s’exprime. Demandez-vous si vous êtes dans le cadre du problème. Écoutez les signaux faibles, c’est-à-dire le fond de ce qui est dit, pas seulement le message.

Par exemple, si votre collaborateur est très stressé, vous ne pouvez pas lui demander de terminer une tâche le plus rapidement possible. Vous n’allez qu’augmenter son stress. Vous pouvez en revanche l’interroger sur les raisons de son stress et sur le fait qu’il n’a pas pu terminer sa tâche. Est-ce un manque de moyen, d’informations, d’organisation ? En comprenant les raisons de son anxiété, vous pouvez faire baisser la tension et instaurer le dialogue. Sans cette étape, rien ne peut être dit ni entendu.

Pour écouter activement, vous devez donc savoir quand intervenir et quand attendre. Vous pouvez éventuellement intervenir pendant que votre interlocuteur est en train de parler, mais soyez respectueux. Vous pouvez utiliser les mots « je comprends », « je vois », « c’est intéressant », « continuez » ou tout autre commentaire qui montre que vous écoutez. Vous pouvez aussi poser des questions pour clarifier votre compréhension, requérir une précision, une définition ou l’explication d’une idée.

Lorsque vous n’êtes pas sûr d’avoir compris ce qui vous a été dit, il est important de le formuler. Par exemple, « Je ne suis pas certain d’avoir compris ce que tu m’as dit. Peux-tu me donner un exemple ? ».

Vous pouvez aussi demander de répéter ou de préciser certaines informations. Cela peut être utile si vous n’avez pas compris ou si vous n’êtes pas sûr de la signification d’une suggestion ou d’une affirmation, afin d’éviter toute confusion ou mauvaise interprétation.

Utilisez votre corps

Votre communication corporelle manifeste également votre curiosité et votre intérêt. Lors de réunions, balayez votre regard sur tous les participants, ouvrez vos mains et vos bras. Soyez planté sur vos jambes si vous êtes debout. Parlez calmement et distinctement. Votre auditoire sera alors dans un climat apaisé, de confiance, dans lequel chacun se sent libre de poser des questions, d’interroger l’avis des autres.

En revanche, si l’interlocuteur est agressif, il est possible que vous deviez utiliser votre corps autrement, notamment pour montrer que vous ne vous sentez pas menacé par son langage ou ses actions. S’il est en colère, vous pouvez croiser les mains ou les bras. Votre regard doit être ferme, mais sans hostilité. Vous pouvez adopter une posture plus large et plus ouverte et vous déplacer de manière à laisser une ouverture. La gestion des émotions est très difficile dans le milieu professionnel. Particulièrement quand il s’agit de frustration, de colère et de déception. Dans ce cas, l’objectif de l’écoute active est de faire baisser la tension pour permettre la reprise du dialogue.

2. L’écoute active pour poser les bonnes questions

Parfois, certaines situations sont inconfortables. Prenons l’exemple d’une soirée réseautage. Pas facile, n’est-ce pas ? Vous arrivez à une soirée où vous ne connaissez personne. Vous n’avez pas envie de rester planté là avec votre verre à la main. Mais comment faire connaissance ? L’écoute active est votre meilleure alliée dans ce type d’exercice. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’agit de poser des questions et de vous intéresser à la personne en face de vous réellement, sans arrière-pensée. Posez des questions, sur elle, sur ce qu’elle aime. Vous allez en apprendre plus en très peu de temps, avec le sourire tout en laissant l’impression d’avoir été attentif au propos. Vous vous sentirez plus à l’aise. La soirée s’annonce excellente !

Alternez les questions directes et indirectes

Les questions directes sont des questions auxquelles on répond par oui ou par non. Ainsi, si vous voulez savoir si votre client est satisfait de la prestation vendue, vous pouvez lui demander directement : « notre service après-vente a-t-il répondu à vos attentes ? »

Une question indirecte est une question dont la réponse n’est pas exactement ce que vous demandez. Par exemple : « que pensent vos techniciens de notre service après-vente ? ». Cette forme de questionnement permet de recueillir des informations sans mettre les interlocuteurs dans une position délicate.

La méthode CQQCOQP

Que ce soit en entretien individuel ou en rendez-vous commercial, associer l’écoute active à la méthode mnémotechnique CQQCOQP a fait ses preuves. Ce questionnement ouvert instaure le dialogue et le développement de la pensée et de l’argumentation.

C : Comment ?
Q : Qui ou quel ?
Q : Que ou qu’ ?
C : Combien ?
O : Où ?
Q : Quand ?
P : Pourquoi ?

En commençant vos questions à l’aide de ces adverbes, vous invitez à aller plus loin, tout en évitant les réponses lapidaires « oui » et « non » qui ferment toute possibilité d’échange.

3. Restituer en reformulant les informations

Enfin, la reformulation est extrêmement efficace pour une écoute active. En reprenant les éléments importants du propos de votre interlocuteur, vous lui témoignez non seulement votre attention, mais aussi votre compréhension du sujet. D’une part, cela évite les malentendus, et d’autre part, cela donne l’occasion d’un approfondissement ou d’une précision de pensée.

En reformulant, vous reprenez, avec vos mots, les thèmes abordés. Vous résumez également ce que vous en avez compris.

À ce stade, votre objectif n’est pas d’obtenir plus de précisions, mais bien de clarifier et valider les informations que vous avez reçues. Et ce, sans jugement de votre part. Lors de vos rendez-vous commerciaux, la reformulation est indispensable pour avancer main dans la main dans votre future collaboration avec votre client.

 

Vous l’aurez compris, pratiquer l’écoute active en entreprise est indéniablement bénéfique. Pour une communication saine, elle est une compétence interpersonnelle à développer avec constance. Elle impacte durablement non seulement votre qualité d’auditeur, mais elle améliore vos relations aux autres. C’est un effort conscient de compréhension du message transmis et de la façon dont il est communiqué. Écouter n’est pas entendre. L’écoute active fait émerger l’intelligence collective, prévient les conflits, fait éclore les idées novatrices et révèle des qualités insoupçonnées. Bref, elle est à utiliser sans modération !

 

Comment l’Intelligence Collective Booste Votre Entreprise

Comment l’Intelligence Collective Booste Votre Entreprise

L’intelligence collective est un concept qui devrait être au cœur de toute dynamique d’équipe au sein d’une entreprise. Existe-t-il un meilleur chemin ? Cette question que l’on peut poser pourrait vous paraître évidente et pourtant, elle est loin d’être posée à chaque fois qu’il s’agit d’organiser et d’animer une réunion ou d’élaborer un projet. Le concept d’intelligence collective est pourtant bien connu des économistes et des psychologues. Pour Pierre Levy, il s’agit d’une « intelligence partout distribuée, sans cesse valorisée, coordonnée en temps réel, qui aboutit à une mobilisation effective des compétences ». La pratique de l’intelligence collective en entreprise nous donne les clés pour comprendre ce qui se passe quand nous travaillons ensemble et ce qui nous empêche d’avancer. Dans un monde où les équipes sont de plus en plus nombreuses et complexes, cette compréhension devient indispensable. Voici donc les éléments pour comprendre comment l’intelligence collective peut booster votre entreprise !

 

Qu’est-ce que l’intelligence collective ?

Le principe d’intelligence collective est simple. Plus nous travaillons ensemble, plus nos connaissances s’accroissent. Ensemble, nous en savons plus sur le sujet que ne pourrait le faire une personne seule. Cette intelligence collective est essentielle à la réussite d’une entreprise qui est, de plus en plus, un lieu où les équipes sont nombreuses et les projets complexes. Mais pas que ! L’intelligence collective est également tout à fait adaptée aux petites structures, voire aux micro-entreprises. Parce que même réduit à sa plus simple expression, entreprendre ne se fait jamais seul.

Il est donc question de faire émerger une synergie de groupe pour entreprendre et atteindre des objectifs plus importants. En mobilisant les connaissances, les compétences, la capacité de réflexion et la créativité de chacun, l’ambition n’a plus de limite !

Dans un monde où collaborer sur des projets devient la norme, cette compréhension devient indispensable. Pour développer la performance de tous, les managers, en tant que leaders, doivent apprendre à mieux gérer le fonctionnement d’une équipe et à exploiter son capital d’intelligence collective.

 

Les 5 C de l’intelligence collective

Pour parvenir à décupler l’intelligence collective dans votre entreprise, il est important de développer certaines compétences. Voici les 5 compétences qui ont fait ma vision d’entrepreneure.

La confiance

L’émergence de l’intelligence collective ne peut se faire que dans un cadre où la confiance est la règle n° 1. Il faut du courage pour prendre la parole. Personne ne parle, n’expose ou ne partage ses idées, ses opinions ou son avis dans un environnement qui n’est pas propice à la bienveillance.

La créativité

L’intelligence collective permet de dépasser sa propre réflexion, de penser hors de la boîte. La créativité est source d’innovation, de nouvelles perspectives. On ne met aucune limite et je peux vous affirmer que les résultats sont souvent surprenants. La lumière s’extrait de l’ombre !

La communication

Pour que chacun puisse s’exprimer librement, la communication entre les membres du groupe est essentielle. C’est-à-dire que tout le monde prend la parole, exprime ses idées et chacun écoute attentivement les autres. Les informations circulent. La réflexion est stimulée. J’y vois deux avantages. La communication permet :

  • une compréhension mutuelle plus intense ;
  • un sentiment d’appartenance au groupe plus fort.

La collaboration

Vient maintenant la mise en commun des compétences de chacun au service du projet. Chacun partage ses connaissances, ses savoirs, mais apprend aussi des autres membres de l’équipe. Je vous assure que l’efficacité est au rendez-vous !

La critique

J’entends par là, l’esprit critique, à savoir la capacité de se questionner, d’analyser, de remettre en question, voire de penser contre soi-même. La créativité ne peut pas émerger dans un cadre empli de certitudes. Pour avancer, il est fondamental d’innover et de trouver des solutions, même si a priori, elles semblent complexes à mettre en œuvre.

 

Les bénéfices de l’intelligence collective en entreprise

La créativité est la clé de la compétitivité et de la réussite d’une entreprise. Elle est nécessaire pour innover, explorer de nouvelles voies et adopter de nouveaux modèles économiques. La créativité est le moteur qui permet d’élaborer des idées novatrices, de les mettre en œuvre, de les valider et de les déployer sur le marché.

Cette créativité résulte d’un travail collaboratif, entre vous et les membres de votre équipe, mais aussi entre vous et vos clients, partenaires et fournisseurs. Elle dépend de votre capacité à rechercher de nouvelles solutions et à les mettre en œuvre.

L’intelligence collective permet d’explorer un large éventail d’options et d’y choisir celles qui sont les plus pertinentes. Elle permet aussi de développer de nouvelles stratégies, de mettre en place des méthodes et des processus, et de formuler des hypothèses et des perspectives sur l’avenir. En bref, faire de la prospective. Car une entreprise qui se cale sur ses acquis ne fera pas long feu.

C’est pourquoi celles qui ont adopté les principes de l’intelligence collective sont généralement plus rentables que les autres. Elles créent une valeur à long terme et sont plus en mesure d’affronter les crises.

Créer des « nids » constitue un environnement favorable à l’émergence de l’intelligence collective en entreprise, car il s’agit d’un espace :

  • virtuel où les expertises et les compétences sont mises en synergie et misent sur la collaboration ;
  • d’émergence de nouvelles idées, de nouveaux concepts, de nouveaux produits et services ;
  • d’expérimentation des compétences et des expertises ;
  • où les idées ne connaissent aucune barrière, où l’on ne craint pas d’être jugé, où l’on est entouré et encouragé ;
  • de partage des connaissances, de mutualisation des compétences ;
  • communautaire, un lieu d’échanges, de rencontres et de partages ;
  • des plus efficaces et des plus simples pour booster votre chiffre d’affaires.

 

Favoriser l’émergence et développer l’intelligence collective au sein de votre entreprise n’a que des avantages. De nombreux outils existent pour la mettre en place, que ce soit du jus de cerveau à travers le brainstorming, des outils collaboratifs où regrouper et partager informations et documents, des jeux pour encourager l’écoute et l’entraide. C’est ce que j’ai mis en place à travers mon programme 360 Business Tour. Chaque expert, chaque participant échange et transmet son savoir et ses idées pour aller plus loin. Et pour venir faire un tour, c’est par ici !

 

Quels sont Les 4 Principes d’une Relation Client Réussie ?

Quels sont Les 4 Principes d’une Relation Client Réussie ?

La relation client est le principe fondamental de la réussite de votre entreprise. Sans client, votre activité entrepreneuriale n’a aucune raison d’exister ! Établir une stratégie pour acquérir de nouveaux clients et fidéliser les anciens doit être votre préoccupation principale. Tous les membres de votre équipe doivent y contribuer. Que ce soient le service marketing et communication, le service commercial, le service des réclamations, la relation client doit être une véritable culture d’entreprise. La relation client doit être le cœur qui fait battre le pouls de votre société. Vous avez tout à y gagner. C’est pourquoi je vous invite à découvrir ou redécouvrir les 4 piliers d’une relation client réussie.

 

Principe n° 1 de la relation client : l’écoute

Pour une relation client réussie, il est assez évident que l’écoute est le principe par excellence. Une entreprise sans client est une entreprise qui ne vend pas et donc qui perd sa raison d’être. Or pour vendre à des clients, il est nécessaire de savoir ce dont ils ont besoin. Et pour ça, il faut les interroger et les écouter. Ce raisonnement peut paraître basique, mais ô combien sous-estimé, voire négligé !

Les clients sont comme vous et moi, ils aiment qu’on les considère, qu’on leur propose des solutions à leurs problématiques, qu’on les accompagne dans leur volonté de changement. Si vous comprenez qu’un achat, quel qu’il soit est déjà un mouvement vers une transformation, vous avez une longueur d’avance sur beaucoup de vos concurrents. À partir du moment où il faut sortir le portefeuille, le client a peur de faire le mauvais choix.

En écoutant votre client, vous installez une relation de confiance. Vous permettez le dialogue et la considération. Il est donc plus détendu et davantage ouvert aux propositions que vous pourriez lui faire. Il en découle une certaine satisfaction dont l’action sur les décisions d’achat est déterminante.

On n’achète qu’avec les émotions. Le cerveau ne vient qu’en 2de position pour confirmer l’intention initiale.

Écouter vos prospects et vos clients c’est donc vous assurer :

  • de nouveaux marchés ;
  • un accroissement de votre CA ;
  • un avantage concurrentiel ;
  • une relation de qualité ;
  • une fidélisation renforcée.

Ce 1er coup de pelle à vos fondations entrepreneuriales garantit une relation client basée sur la satisfaction qui doit perdurer tout au long du processus organisationnel. Ce qui signifie qu’écouter n’est pas uniquement le rôle du service commercial. Vous et tous vos collaborateurs devez être attentifs à vos clients, de l’accueil jusqu’au service des réclamations !

 

 

Principe n° 2 de la relation client : l’incarnation des valeurs de l’entreprise

À bien y regarder, la satisfaction client et la satisfaction des collaborateurs sont les deux faces d’une même pièce. En tant qu’entrepreneur, vous incarnez vous-même les valeurs de votre entreprise. Il s’agit du même principe avec vos équipes. Prenez soin d’elles. Il y a d’un côté l’organisation perçue en interne et celle perçue par vos clients. S’il n’y a pas de cohérence, la confiance ne s’installe pas.

Prenons un exemple. Vous vous rendez dans un restaurant ou une boutique dans laquelle on vous accueille bien, mais rapidement vous sentez un malaise entre les employés. Si vous assistez en plus à une prise à partie du responsable sur l’un des salariés, là c’est carrément malaisant. Que pensez-vous de cette boutique ? Quelle impression vous laissera ce restaurant ? Je suis prête à parier que vous n’y retournerez pas.

Et bien avec vos clients et votre entreprise, c’est exactement la même chose. Si vous voulez qu’ils se sentent à l’aise, en confiance, il est important que la satisfaction se fasse à tous les niveaux. Soyez attentifs et attentionnés. Cela ne signifie pas que le client peut tout se permettre. Mais en lui accordant du temps, vous le rassurez sur le devenir de votre relation et de votre partenariat. Il n’aura pas la désagréable impression que vous ne vous intéressez à lui que pour son portefeuille.

Principe n°2, si vous voulez que vos clients achètent les produits ou services de votre entreprise et qu’ils vous soient fidèles, chouchoutez-les tout le temps !

 

Principe n° 3 de la relation client : l’approche omnicanale

Alors qu’il y a encore quelques années, la relation client était morcelée selon le canal par lequel il venait à vous. Aujourd’hui, la multiplication des canaux de communication et de distribution oblige à repenser toute l’organisation commerciale et communicationnelle de votre entreprise.

Par exemple, un client vous connaît grâce à vos publications sur les réseaux sociaux, puis il vient visiter votre site. Il voit que vous avez un point de vente physique. Il se déplace donc pour vous rencontrer et voir les produits ou services que vous proposez directement. Enfin quelques jours plus tard, il passe sa commande sur Internet et souhaite être livré chez lui. En connectant tous vos outils numériques dans le seul et unique but, faire un suivi précis du parcours client pour le satisfaire le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions, et bien, c’est ce que l’on appelle un parcours d’achat omnicanal. Votre client a pu utiliser tous les moyens mis à sa disposition pour acquérir le bien ou le service dont il avait besoin.

Pour vous, c’est exactement la même chose. Que vous ayez ou non un magasin ne change pas nécessairement la donne. En revanche, votre présence sur Internet est indispensable. Les réseaux sociaux et votre site doivent :

  • Être cohérent avec votre marque (charte, ton éditorial, proposition de valeur, etc.).
  • Être des outils pour attirer vos prospects et fidéliser vos clients.

L’expérience client doit donc être au cœur de votre structure. Tout doit être fait pour qu’il se sente informé et que le parcours lui soit facilité.

 

Principe n° 4 de la relation client : la gestion des réclamations

Ce 4e principe qu’est la gestion des réclamations client est un principe là aussi extrêmement négligé. Bien trop souvent, l’insatisfaction client est considérée comme pénible, une perte de temps et surtout comme une plainte infondée de nos partenaires. Or il n’en est rien !

Prendre en compte l’insatisfaction exprimée de vos clients est non seulement indispensable, mais peut-être vu comme un aspect très positif pour la réussite votre relation.

Encore une fois, l’écoute est votre atout principal, car elle permet :

  • La possibilité d’une expression de la part de vos clients.
  • L’occasion d’échanger avec eux.
  • Une réponse adaptée à leurs besoins.
  • De vous améliorer constamment grâce à leur retour d’expérience.

La gestion des réclamations est une mine d’informations. Ce sont des pépites qui sont de véritables leviers pour votre croissance économique et pour faire la différence face à la concurrence. N’oubliez jamais qu’un client insatisfait est un client potentiel pour vos concurrents.

Par conséquent, gérer les réclamations ne se limite pas à la seule prise en compte de l’insatisfaction. Vous devez créer un plan de gestion, c’est-à-dire mettre en place les conditions satisfaisantes pour accuser réception des réclamations, mais aussi de vous engager à y répondre rapidement et de façon transparente.

Bien souvent, la gestion des requêtes est opaque et traîne en longueur. La conséquence est qu’elle génère de la frustration, voire de la colère. Si vous, ou vos collaborateurs, accueillez les doléances avec empathie et bienveillance, les échanges seront bien souvent apaisés et de bonne foi.

De plus, une entreprise a besoin de s’adapter en permanence si elle veut durer. Or comment faire si vous n’accordez aucune importance aux retours qui vous sont faits ? C’est impossible ! Pour avancer et vous développer, il est nécessaire d’ajuster en permanence vos produits, vos services, votre communication. Des clients préfèreront toujours être considérés comme des partenaires. Ils vous seront fidèles même si ce que vous leur vendez n’est pas le meilleur sur le marché. Alors, pensez-y la prochaine fois que l’un d’entre eux aura quelque chose à vous dire.

 

Pour une relation client réussie, l’écoute, la bienveillance, l’empathie et l’anticipation des besoins sont donc la base de toute vie entrepreneuriale. Ce sont vos clients qui vous permettent de gagner votre vie et celle de vos collaborateurs. Avoir une réelle conscience des enjeux vous donne assurément un temps d’avance sur vos concurrents. Bien trop souvent, une fois le produit ou le service vendu, tout le monde est aux abonnés absents. Or un client insatisfait et frustré est un futur client pour les autres entreprises de votre secteur. Soyez donc régulièrement à l’écoute de ce qu’ils disent, même lorsqu’ils semblent satisfaits de la relation. Intégrez ces 4 principes, anticipez et ne vous endormez pas sur vos lauriers. Vous ne pourrez que vous en féliciter. Si vous voulez aller plus loin, le programme 360 Business Tour a été créé pour accompagner toutes les entrepreneures qui souhaitent mettre leurs clients au cœur de leur entreprise. Joignez-vous à l’aventure !