fbpx

Il faut impérativement avoir confiance en soi pour devenir un entrepreneur à succès. C’est ce que l’on entend et lit à longueur de journée au sujet de l’entrepreneuriat. Elon Musk, Jeff Bezos ou encore Bill Gates sont toujours montrés en exemple comme des chefs d’entreprise déterminés et sûrs d’eux. Sans vanter leur état d’esprit à tout prix et vouloir leur ressembler en tous points, être entrepreneur implique, en effet, de prendre des risques et de savoir gérer son stress. Il est également vrai que la confiance en soi permet de surmonter les obstacles et de prendre les décisions qui s’imposent. Pour autant, il ne faut pas confondre confiance en soi et arrogance. L’incertitude, le questionnement ont également toute leur place dans la gestion d’une entreprise. Alors pour les timides et les réservés, voici un article pour vous aider à ne pas vous laisser submerger par vos croyances limitantes et développer la confiance en soi.

 

Confiance en soi ou estime de soi ?

Une première distinction s’impose, à savoir la confiance en soi n’est pas la même chose que l’estime de soi.

L’estime de soi est la satisfaction que l’on éprouve à bien faire les choses. Il s’agit donc d’une considération, d’une appréciation de soi-même.

La confiance en soi se traduit par « je me sens capable de ». Il s’agit donc de la conscience que l’on a de sa propre valeur et qui nous donne une certaine assurance pour agir et accomplir nos ambitions.

La confiance en soi est donc un mouvement, une dynamique et la capacité de se donner les moyens de réussir, de surmonter les difficultés et d’atteindre ses objectifs, qui doivent de fait être mesurables et réalisables.

Comme un capitaine à la barre de son navire, la confiance en soi lui donne la vision, le cap de son entreprise au sens propre comme au figuré.

Et comme il est important d’écouter, d’apprendre de ses erreurs, d’accepter de se remettre en cause et de changer de direction, c’est là qu’intervient l’estime de soi.

Les deux sont donc complémentaires. L’une, pour se mettre en mouvement, l’autre, pour s’adapter en permanence à l’environnement.

 

Ses bienfaits

Une étude récente a montré que les personnes qui ont le plus de réussite dans leur vie personnelle et professionnelle sont celles qui parviennent à développer cette compétence, ce soft skill, qu’est la confiance en soi. Ce trait de caractère est essentiel, car il participe à notre bien-être et à la vie en société.

Il est, en effet difficile d’être bien avec les autres et soi-même quand l’anxiété et le regard des autres sont les moteurs de nos actions.

La vie demande de prendre des risques, d’avancer. L’humain est mû par une envie de bouger, de voir ce qui se passe ailleurs. C’est grâce à cet élan que nous avons conquis les continents, gravi les montagnes, parcouru les océans. C’est encore cette envie de savoir et de découvrir qui nous pousse aujourd’hui à explorer l’espace.

Les entrepreneurs qui ont confiance en eux sont non seulement plus enclins à prendre des risques, de persévérer dans les moments difficiles et de croire en leur vision. Ils sont également plus susceptibles d’avoir confiance dans les autres et en retour d’inspirer confiance et de gagner leur soutien. Elle est donc un attribut incontournable de leur succès.

Laissez-moi préciser un point avant de poursuivre. Le succès ou la réussite dans mon propos n’est pas d’avoir une entreprise côté au CAC 40 ni une startup qui lève des fonds à plusieurs millions d’euros ou de devenir un leader charismatique à la stature internationale. J’entends simplement par réussite, une entreprise qui se développe et produit suffisamment de richesses pour que tous les acteurs gagnent leur vie correctement et à la hauteur de leurs ambitions.

Je distingue donc la réussite sociale et le sentiment qui en découle, de la réussite entrepreneuriale, qui est chiffrable et mesurable.

 

Comment cultiver la confiance en soi ?

Bonne nouvelle, il n’y a pas d’un côté ceux qui ont confiance en eux pour toujours et les autres. Cette assurance se développe, se construit et se nourrit quotidiennement. Même si pour certains cela semble facile, et ça peut l’être, tout est une question d’éducation et de travail sur soi. Cela peut donc s’apprendre à tout âge.

Dans l’entrepreneuriat, plus que des compétences techniques, ce qui fait la différence, c’est la capacité de savoir s’entourer, d’avoir une vision claire de son projet et de la communiquer.

Pas si simple me direz-vous. Comment faire ?

  • En prenant conscience de vos qualités et de vos talents, vous avez une meilleure image de vous-même, vous rayonnez dans votre zone de génie.
  • En ayant des objectifs précis et réalisables, vous vous concentrez sur ce que vous voulez accomplir.
  • En vous mettant en situation, vous affrontez vos peurs et vos angoisses pour les surmonter. Vous gérez vos émotions ce qui vous aidera à prendre conscience de votre potentiel et à gagner en confiance.
  • En vous entourant de personnes positives, vous bénéficierez du soutien et des encouragements dont vous avez besoin pour y parvenir.

Vous voyez, les entrepreneurs à succès ont généralement confiance en eux et en leurs capacités. Ils ont également confiance en leur équipe et en leurs partenaires. C’est en cela qu’elle est une véritable arme secrète. Elle déplace les montagnes !

 

Pour gagner en confiance en soi, il faut avant tout lutter contre la procrastination, ses croyances limitantes et le perfectionnisme. C’est par l’action que l’on corrige l’action. Lorsque vous marchez, vous ne vous demandez pas comment placer vos pieds. Vous avancez. Point. Pour votre entreprise, c’est la même chose. Ce n’est pas parce que vous aurez envisagé absolument tous les cas de figure, qui soit dit en passant est impossible, que vous éviterez les écueils et que vous serez sûr de vous. Au contraire, c’est votre capacité à trouver des solutions qui vous permettra d’éprouver cette confiance si convoitée. Rejoignez le programme de formations 360 Business Tour et bénéficiez de l’énergie et des vitamines qui y sont diffusées. Vous allez voir, c’est presque magique !