fbpx

Vous avez décidé de devenir entrepreneur pour avoir votre liberté de mouvement, pour choisir vos clients et vos méthodes de travail, pour vivre à votre rythme et non pas celui imposé par d’autres, c’est tout à fait honorable. Mais avez-vous pensé à vous protéger ? Avez-vous songé à mettre ceux qui vous sont chers à l’abri du besoin en cas de disparition ? Avez-vous imaginé le devenir de votre entreprise en votre absence ? Non ? Et bien, il serait temps d’y penser ! On assure sa voiture, sa maison, son ordinateur, son téléphone, son jardin, j’en passe et des meilleurs. Bref, on assure du matériel. Pourtant on pense rarement à assurer ce qui est le plus précieux… Soi ! La prévoyance du dirigeant est faite pour ça. Elle vous protège, en tant que chef d’entreprise, des aléas de la vie. Mais ne vous inquiétez pas, il est encore temps d’y remédier. Grâce à cet article, vous allez comprendre ce qu’est la prévoyance et en quoi elle est la protection essentielle de tout dirigeant d’entreprise.

 

 

En quoi consiste la prévoyance du dirigeant ?

 

La notion de prévoyance est un terme utilisé dans l’assurance pour désigner tous les contrats ou garanties qui permettent de couvrir un risque (ou aléa) lié à la vie et qui prémunissent la personne des conséquences d’un problème de santé ou d’un accident, en cas d’arrêt de travail, qu’il soit temporaire ou définitif.

La prévoyance vient donc vous protéger en tant que dirigeant si vous vous trouvez dans l’impossibilité d’exercer vos fonctions de chef d’entreprise.

Il existe quatre types de risque :

  • le décès ;
  • la PTIA ou perte totale et irréversible d’autonomie ;
  • l’invalidité ;
  • l’ITT ou incapacité temporaire de travail.

 

Votre contrat d’assurance propose donc de :

  • verser un capital ou une rente, à votre conjoint ou vos enfants en cas de décès ;
  • bénéficier d’une aide pour effectuer les gestes de la vie quotidienne en cas de dépendance ;
  • percevoir une indemnité pour maintenir son niveau de vie en cas de maladie ou d’invalidité.

Précision importante, contrairement à une assurance vie, l’assurance prévoyance n’est pas un contrat d’épargne. Il s’agit de cotisations à fonds perdus !

 

Pourquoi souscrire une prévoyance, quand on est dirigeant, est essentiel ?

 

La situation du dirigeant est spécifique. Comme pour vous, bien souvent, l’activité des TPE et PME repose entièrement sur leur fondateur, qui est le plus souvent le dirigeant, c’est-à-dire vous ! Et les revenus de votre activité se confondent en grande partie avec ceux de votre foyer.

Mais que se passe-t-il si vous êtes empêché, si vous êtes incapable, même pour une courte durée d’exercer vos fonctions ? Pire que se passe-t-il si vous disparaissez, que ce soit pour votre famille, vos employés, ou votre entreprise ?

L’assurance prévoyance du dirigeant est absolument incontournable pour vous mettre, ainsi que vos proches, en sécurité financière, et pour asseoir la pérennité de votre société.

Vous disposez très certainement d’une mutuelle santé. Elle vient compléter la prise en charge de la sécurité sociale pour tout ce qui concerne les soins médicaux (ophtalmologiques, dentaires, etc.). Il en va de même pour l’assurance prévoyance. Elle compense les prestations insuffisantes du régime obligatoire de protection sociale en cas d’accident de la vie.

 

Quels sont les différents types de contrat ?

 

Il existe différents types de contrats, et il est important de vous renseigner sur celui ou ceux qui vous correspondent en fonction de votre situation personnelle. Néanmoins, quelques cas génériques peuvent vous permettre d’y voir plus clair :

  • La prévoyance individuelle vous permet d’envisager l’avenir avec sérénité. Elle est souscrite en votre nom, vous êtes l’assuré et vos proches sont les bénéficiaires.

 

  • La garantie Homme-Clé compense la perte d’exploitation de votre entreprise. Plus d’un tiers des sociétés mettent la clé sous la porte à la suite du décès ou de l’incapacité du dirigeant ou d’un collaborateur indispensable. Cette assurance vise donc à permettre la survie de l’activité au-delà des individus (frais d’organisation, remboursement des prêts bancaires, etc.). C’est la société qui est souscriptrice et bénéficiaire. Vous, en tant qu’assuré êtes la personne désignée.

 

  • La garantie croisée d’associés protège les associés d’une entreprise en cas de décès de l’un d’entre eux. Elle évite également l’irruption parfois inévitable d’une tierce personne dans le capital. Le capital versé permet le rachat de la part du défunt et sauvegarde la pérennité de la société. Deux cas de figure se présentent : soit la société est souscriptrice et désigne les bénéficiaires en cas de décès, soit il s’agit de contrats croisés entre associés.

 

  • Si vous êtes travailleur non-salarié, une assurance prévoyance TNS est indispensable pour bénéficier de revenus et maintenir un niveau de vie correct, en cas de maladie ou d’incapacité, qui serait quasi inexistant sans elle.

 

Quand faut-il souscrire un contrat prévoyance ?

 

Il n’y a pas d’âge spécifique, car tout dépend de votre situation personnelle, de vos souhaits, de vos intérêts. Pourtant, souscrire une prévoyance le plus tôt possible à de nombreux avantages, notamment celui d’avoir une faible cotisation.

En effet, le montant de la cotisation dépend, de votre état de santé, mais aussi de votre âge. Par conséquent, souscrire tard avec certaines pathologies gonflera inévitablement la facture. Alors qu’une souscription jeune et en bonne santé sera indéniablement intéressante financièrement.

Sachez que l’âge minimum requis est de 18 ans et que l’âge maximum varie entre 55 et 75 ans selon les contrats et les compagnies d’assurance. C’est pour cela qu’il faut aborder les questions liées aux délais de carence, aux exclusions, aux franchises avant la souscription du contrat ou lors d’un changement. Cela évite de nombreuses déconvenues futures.

 

 

Vous l’avez compris, la prévoyance est un sujet majeur pour sa protection lorsque l’on est chef d’entreprise. Il est primordial de penser à sécuriser votre patrimoine, vos revenus, vos proches et le cas échéant, votre entreprise. Anticiper les aléas et les accidents de la vie ne les font pas surgir dans votre vie. En revanche, une prévoyance bien construite sera d’un précieux secours si vous en avez besoin. Encore une fois, on pense à assurer ce qui est matériel, alors que notre propre vie est souvent laissée de côté. La protéger devrait être votre priorité, pour vous-mêmes, comme pour votre conjoint, vos enfants. Cela n’a pas de prix. Pensez à prévoir l’imprévisible !